Détournement du temps de travail à des fins personnelles 

Dans un arrêt de 2013, la chambre criminelle de la Cour de cassation a, pour la première fois, jugé que l'utilisation par un salarié de son temps de travail à des fins autres que celles pour lesquelles il perçoit une rémunération de son employeur, constitue un abus de confiance, engageant la responsabilité pénale du salarié.

L'arrêt rendu par la chambre criminelle confirme cette position. En effet, deux salariés ont été reconnus coupables du délit d'abus de confiance et de complicité d'abus de confiance pour avoir, sur le temps, dans les locaux et avec les moyens et salaires fournis par leur employeur, exercé des activités, démarches et transactions non justifiées par l'intérêt de leur employeur, à qui elles ont été dissimulées.

Cass. Crim. 03.05.2018

 



 
 

Droit social
06/08/2018
Détournement du temps de travail à des fins personnelles

Droit fiscal
30/01/2019
CVAE / Consolidation du chiffre d'affaires

Droit des sociétés
14/12/2017
Clause resolutoire du bail en redressement ou liquidation judiciaire



 

 

 

 
   
   
 
 
 Expert comptable 92 - Expert comptable hauts de seine - Expert comptable Paris IDF
Commissaire aux comptes 92 - Commissaire aux comptes hauts de seine